Menu
A+ A A-

Tribune "Paris 2024 : Projet sportif et politique"

Retrouvez la tribune "Paris 2024 : projet sportif et politique" de Dominique Mahé, Président du groupe MAIF.

Le 31 juillet, le maire de Los Angeles a annoncé que le comité de candidature de la Cité des Anges avait trouvé un accord avec le CIO pour organiser les Jeux Olympiques de 2028, laissant ainsi le champ libre à Paris pour 2024. Alors que certaines voix ont pu s'élever ces dernières semaines pour critiquer le bien-fondé de la candidature parisienne, il n'est pas inutile de rappeler l'esprit du projet porté par le mouvement sportif français. Par Dominique Mahé, Président du groupe MAIF.

Au-delà de son sérieux budgétaire, des retombées économiques attendues pour notre pays, de l'accélérateur prodigieux qu'il représente en matière d'aménagement urbain et de développement des transports pour le Grand Paris, la force du dossier français repose sur sa capacité à illustrer le sens de la transformation de notre société pour entrer de plain-pied dans le XXIe siècle. Cet héritage immatériel, durable, vivant des Jeux de 2024 sera le fruit de l'ADN sportif qui a nourri cette candidature : transmettre aux Français la pratique sportive, ses valeurs et ses vertus. Cet héritage est la colonne vertébrale d'un projet éminemment politique dans ce que ce terme possède de plus noble.

Ancrer le sport au coeur de la société française

La pratique sportive est un levier de transformation sociale, un vecteur d'éducation citoyenne, un facteur de bien-être, de santé publique voire, dans le cas de certaines affections de longue durée, un accompagnement  thérapeutique. C'est pourquoi elle est l'une des dimensions fortes d'un projet qui veut tirer la France vers le haut et redynamiser notre capacité à construire une communauté authentiquement républicaine. Les valeurs politiques du sport peuvent en effet donner une force nouvelle et garantir une pérennité à ses principes : solidarité, respect des règles communes, mais attention portée aux différences et aux vulnérabilités, promotion sociale, égalité des chances, construction en commun d'objectifs partagés. Il s'agit en somme, dans les victoires comme dans les échecs, de développer la confiance réciproque et l'intelligence collective.

La candidature de Paris est nourrie de cette volonté « d'ancrer le sport au cœur de la société française, afin qu'à l'horizon 2024, 80% de la population pratique régulièrement un sport ». Le sport pour tous, sur tous les territoires, pour chaque génération : les 180.000 associations sportives qui irriguent le territoire, les 2,5 millions de bénévoles qui sont engagés pour faire vivre le mouvement sportif seront au cœur de la réussite de ce défi.

Dans une société souvent désabusée qui peine à accorder sa confiance, déboussolée par les profondes et fulgurantes ruptures du quotidien engendrées par la révolution numérique, pouvait-on proposer plus belle ambition que de vouloir inspirer la génération 2024 en lui offrant de participer à un tel projet ?

Le sens d'un côté, la méthode de l'autre

S'appuyer sur les atouts de la capitale, sur l'histoire et le patrimoine de notre pays, pour faire rayonner avec d'autant plus de force l'ère nouvelle dans ce qu'elle aura de meilleur. Ce sera là le témoignage rassurant d'une société qui parvient à se transformer sans rien renier de ses fondamentaux. Paris 2024 nous propose d'atteindre cet horizon renouvelé du mieux vivre ensemble par un quotidien transformé, à travers une mobilité repensée, une innovation libérée, des quartiers redessinés notamment dans leur dimension écologique, le développement de l'économie circulaire, l'épanouissement de la société collaborative.

Enfin, ce projet est exemplaire parce qu'il a associé un maximum d'acteurs à sa construction. Ce fut dans un premier temps une vaste démarche participative, tournée vers le grand public. Puis, dans un même mouvement, à un même niveau, l'ensemble de l'écosystème susceptible de le faire gagner et de le faire vivre : acteurs publics, de la société civile, du monde syndical et économique.

Incontestablement, ces prochains Jeux veulent nous faire entrer dans une nouvelle façon de penser et de vivre notre avenir et notre bien commun. Le « Venez partager »de Paris 2024 nous invite à construire ensemble une société du partage. Paris 2024 nous a confié cette responsabilité inédite : celle d'œuvrer, chacun à son niveau, avec ses moyens, mais en lien avec tous, à la réussite du monde nouveau dans lequel nous entrons. En cela, le projet de Paris 2024 aura été pleinement fidèle à son ambition de porter  « les valeurs originelles de l'olympisme : créer un monde meilleur grâce au sport ».

Retour en haut

Sporsora

Newsletter

Partenaires