Menu
A+ A A-

Marathon de Toulouse, un événement solidaire

Les organisateurs du 11e Marathon international de Toulouse Métropole (22 octobre 2017) s’associent à des projets caritatifs.

Courir dans la Ville Rose le 22 octobre revêt un intérêt sportif et touristique évident. Les organisateurs du 11e Marathon international de Toulouse Métropole lui ont attribué une utilité supplémentaire en s’associant à des projets caritatifs à dimension locale, régionale mais aussi internationale.

Un engagement fort qui fait sens

Le marathon est organisé pour la 2ème année consécutive par la Fédération Française d’Athlétisme qui s’implique dans la vie de la cité gasconne. En 2017, la FFA confirme son attachement à la Ville Rose en soutenant les programmes de cinq associations. « Notre engagement est tout ce qu’il y a de plus logique. On ne peut pas dire qu’on vient s’investir dans un marathon et ignorer tout ce qui fait la spécificité de son histoire et de son environnement. La Fédération française défend des valeurs de solidarité et de progrès qu’elle partage avec ces organisations », résume Frédéric Depiesse, président de la commission médicale à la FFA en charge des partenariats avec les associations caritatives. L’objectif de ses responsables est double : faire connaître les actions de solidarité menées par ces organisations auprès des coureurs et inciter les participants à faire un don ou à organiser une collecte de fonds. 

« Courir solidaire », rien de plus facile

Chaque participant lorsqu’il s’inscrit au Marathon International Toulouse Métropole se voit proposer sur le site officiel de l’épreuve de « courir solidaire ». Il choisit une des causes partenaires qu’il souhaite défendre. En se connectant à la plate-forme Alvarum, il peut créer une page personnelle de collecte de fonds. Il suffit de cliquer « Commencer une collecte » et de se laisser guider. Il aura ensuite tout loisir de diffuser cette page via les réseaux sociaux pour inviter ses proches à se mobiliser en faveur de l’association qu’il soutient. 

Des projets variés, un soutien indispensable

Cinq associations caritatives sont partenaires de l’événement :

  • L’établissement public Voies Navigables de France porte le projet « Canal du midi » qui oeuvre à la replantation de nouvelles essences d’arbres autour du célèbre canal qui a vu ses platanes décimés par une maladie incurable. 
  • La Fondation Toulouse Cancer Santé contribue à l’essor de l’Oncopole de Toulouse, un campus ultra-moderne qui réunit sur un même site médecins, chercheurs, enseignants et industriels. Elle joue un rôle clé dans le financement de la recherche toulousaine et pour attirer de nouveaux talents au service de la lutte contre le cancer. 
  • Sans l’argent privé qui représente près de 98% de ses ressources, l’ONG Médecins Sans Frontières ne peut plus apporter une assistance médicale aux populations dont la vie ou la santé est menacée. 
  • La Fondation Toulouse Business School fait appel à la générosité des coureurs pour financer de grands projets d’enseignement et de recherche au sein de son école de commerce rattachée à l’université de Toulouse. 
  • UNICEF France, chargée de défendre les droits de l’enfant, a besoin de vos dons pour mener à bien ses missions sur tous les terrains du monde. 

 

En effet, vitalité, convivialité, partage, autant de valeurs qui sont dans l’ADN de VITTEL® et au cœur de la course cycliste centenaire. « Le tour est un événement fantastique, exceptionnel qui a une popularité hors norme ! », confirme Denis Cans, directeur général de Nestlé Waters France-Belgique.

Chaque année, ce ne sont pas moins de 10 millions de spectateurs de toutes nationalités qui assistent à une ou plusieurs étapes de cette compétition mythique1 , une exposition phénoménale pour la marque VITTEL®.

À cette occasion, 1 million de bouteilles ont été distribuées aux spectateurs le long des routes de France. « Ce n’est pas un hasard si notre caravane publicitaire est régulièrement désignée comme étant la préférée des spectateurs. Avec ses 14 chars et ses 120 mètres de long, elle se repère de loin ! Et lorsqu’on se rapproche des 25 derniers kilomètres d’une étape, notre marque est partout : arches, ligne d’arrivée… », explique Philippe Jeanmichel qui n’aurait manqué les deux étapes à l’arrivée et au départ de Vittel pour rien au monde.

« Le cyclisme, c’est une passion pour de nombreux salariés de l’usine. Une dizaine sont licenciés dans mon club de Mirecourt, Vittel et Contrexéville », témoigne ce passionné.

La ville de Vittel à l'honneur

Et si l’événement a été apprécié à sa juste mesure, c’est qu’il n’est pas si fréquent. C’est la quatrième fois de son histoire seulement que la ville vosgienne accueille la Grande Boucle. En 1968, tout d’abord, dernière année où le peloton était composé d’équipes nationales, puis en 1990 et en 2009. Pour l’édition 2017, Vittel fût la seule commune de moins de 4 000 habitants à accueillir à la fois la course pour une arrivée et pour un départ d’étape. À l’origine de ce succès, une mobilisation sans faille de la commune et un vrai amour de la petite reine partagé par l’ensemble de la population.

Philippe Jeanmichel raconte, « pour nos jeunes cyclistes, l’accueil d’un tel événement est magique. C’est aussi l’occasion de voir des talents qui ont germé dans notre club atteindre un niveau professionnel. Nasser Bouhanni, qui a commencé chez nous, a fini 4e de l’étape Mondorf-les-Bains/Vittel, c’est une véritable fierté de voir un enfant du pays à ce niveau…et devant notre usine ! ».

Une satisfaction partagée au plus haut de niveau de l’entreprise. « Ce passage par Vittel et cette fin d’étape devant notre site était un moment fort ! Toute l’usine et tous les collaborateurs se sont mis à l’heure du Tour de France ! », se réjouit Denis Cans, interrogé par Vosges Matin.

Le tour ne repassera peut-être pas par Vittel en 2018, mais la marque VITTEL® sera bien présente pour animer et rafraichir cette fête sportive et populaire, partie intégrante du patrimoine français.

 

Retour en haut

Sporsora

Newsletter

Partenaires