Menu
A+ A A-

Pas de places vides pour Paris 2024 avec Seaters

Pour Seaters, les sponsors ont leur rôle à jouer afin qu'il n'y ait  "pas de places vides pour les JO de Paris 2024".

 

 

 

Entretien avec Jean-Sébastien Gosuin,
fondateur et CEO de Seaters

"Des sièges vides dans une grande compétition, c'est un véritable scandale !
Aux sponsors de changer cet état de fait et de profiter de l'énorme opportunité qui s'offre à eux."

- Qu'est-ce que Seaters ?
- Jean-Sébastien Gosuin : Seaters est une start-up, née il y a 3 ans, offrant une solution globalisée permettant aux sponsors d'événements sportifs et culturels de maximiser leurs contrats avec des fans passionnés. Fonctionnant en BtoB, Seaters s'adresse directement aux sponsors, lesquels communiquent ensuite à leurs groupes cibles.

- Comment vous est venue l'idée de créer Seaters ?
- J'avais la chance de travailler sur les JO de Londres et en constatant, comme beaucoup de fans de sport, que des événements aussi emblématiques que les Jeux Olympiques d'été 2012 à Londres, réputés sold-out, présentaient de nombreux sièges vides à la TV ou sur les médias sociaux. Un constat désolant qui a frustré bon nombre de spectateurs et d'amoureux du sport. Devant cette non optimisation de l'expérience pour les fans et le manque à gagner pour les sponsors et les organisateurs, j'ai décidé de développer Seaters. Des sièges vides dans une grande compétition, c'est un véritable scandale ! Et pour ceux qui en douteraient, 3 chiffres significatifs relevés à l'occasion des Jeux de Londres. 8,5 millions de tickets disponibles pour 20 millions de demandes. Malgré cela, 900 000 sièges inoccupés.

- Seaters offre aux sponsors, véritables acteurs de la solution, des données DATA très précieuses...
- Depuis le lancement de notre solution, les sponsors sont au coeur du système. Avec une Wishlist établie auprès de leurs groupes cibles, nous capturons en moyenne pour un seul ticket, 75 demandes de fans et 8 données personnelles liées (GSM, adresse mail, code postal, etc.). L'effet multiplicateur de Seaters pour les sponsors est indéniable.

- Concrètement, comment fonctionne cette solution ?
- Vous n'êtes pas sans ignorer que de nombreux sponsors reçoivent des tickets, qui, à l'approche des événements, finissent par être "perdus" ou "sacrifiés" en étant soit non utilisés, soit distribués à des copains ou des membres de la famille faute d'avoir trouvé preneur. C'est une attitude peu professionnelle qui ne fonctionne pas. Un vrai gaspillage en temps et en biens. Peu acceptable dans le monde du marketing et des affaires.

Dès lors, Seaters propose d'agir en amont. Directement auprès des sponsors. Concrètement, le sponsor d'un événement sportif ou culturel, après avoir désigné des groupes cibles auprès desquels il envisage de communiquer, offre l'opportunité à ces derniers d'exprimer le voeu d'assister à la rencontre sportive ou au concert en s'inscrivant sur une WishList. Cette WishListe, brandée au nom du sponsor, proposant les offres disponibles.

Nous canalisons ainsi la demande en places. Une fois inscrits sur une WishList, les fans connaissent d'emblée leur position dans la liste et leur probabilité d'accéder finalement à une place. Dès qu'une place se libère, une contremarque ou un e-ticket est envoyé à la personne suivant dans la WishList. Le tout est géré sur une interface d'administration qui peut être consultée à n'importe quel moment depuis son ordinateur ou son smartphone par les personnes en charge chez le sponsor.

- Un véritable service à la fois pour la marque et pour le fan donc ?
- Absolument. Le système profite autant à l'organisateur de l'événement et au sponsor qui possèdent des places, qu'aux fans n'ayant pas pu acquérir de billets. Le bénéfice est double. 80% des places vides sont prévisibles. Il s'agit d'annulations de dernière minute (45%), de billets jamais distribués (25%) ou jamais vendus (10%). Avec cette solution, on optimise les revenus billetterie et restauration, mais aussi, on améliore la "fan expérience" qui est aujourd'hui au coeur des débats dans les stades en développement. Et, rappelons-le, pour le sponsor, le nombre de fans touché est multiplié. Dorénavant, nous ne sommes plus dans le modèle "1 place - 1 invité". Avec Seaters, 1 place dans une WishList récolte en moyenne 75 demandes avec les données relatives !

- Quel est votre modèle économique ?
- Selon la taille des "allotements" du sponsor et selon les publics ciblés, nous vendons des packages variant entre 299 et 29.990 euros par mois. Le sponsor est alors libre de laisser son utilisateur final, le Fan, régler le coût de distribution pour auto-financer son usage de Seaters.


 L'exemple de We Are Tennis

BNP Paribas s'active depuis des années à promouvoir le tennis au niveau internation à travers son programme We Are Tennis, dont las plateforme web wearetennis.com s'appuie aujourd'hui notamment sur la solution Seaters. A l'occasion du lancement de l'offre affinitaire à destination de tous les fans de tennis, baptisé programme AVANTAGE, une campagne de communication mettant en scène Stan Wawrinka et Yannick Noah a été lancée avec le caim suivant : "Dans un monde qui change, si vous aimer le tennis, avec BNP Paribas, le tennis vous le rendra".  

Une activation marketing forte rendue possible grâce à la technologie Seaters

Le programme AVANTAGE ? We Are Tennis récompense les fans de tennis les plus fidèles et les plus engagés en leur donnat accès à des avantages tennis exclusifs : des places sur les tournois de tennis sponsorisés par BNP Paribas tout au long de l'année, des rencontres avec les meilleurs joueurs, des réductions chez des partenaires, et de nombreux autres cadeaux... Pour y participer, il suffit de s'inscrire sur wearetennis.com, lire des articles, suivre des matchs en direct, partager des informations sur les réseaux sociaux ou parrainer de nouveaux fans, entre autres, vous permettront de collecter des points qui vous feront bénéficier d'avantages exclusifs. Et pour les clients de BNP Paribas, tous les avantages sont d'ores et déjà disponibles sans limite de points. Près de 2 000 places sur les courts principaux et de nombreux autres cadeaux ont été distribués sur la quinzaine de Roland-Garros.

Retour en haut

Sporsora

Newsletter

Partenaires