Menu
A+ A A-

Generali : Sport responsable, et après ?

Que sont devenues les structures « vainqueurs » des trophées du Sport responsable ? Quel a été l’impact de cette démarche ?

Quel a été l’impact de la démarche Sport responsable ?

Témoignages…

Jean-Marc Lamblin, Lames de joie – vainqueur des trophées Sport responsable 2016 dans la catégorie « autres structures » : « Sport responsable, soutenu par Sédastien Chabal, président du jury des trophées, a valorisé notre idée de munir de lames de carbone des enfants amputés. Sport responsable, c’est une vraie reconnaissance de notre action aussi bien en interne qu’en externe. A l’extérieur, la démarche nous a apporté une énorme médiatisation. Cette dernière nous a fait décollée. Depuis, nous recevons beaucoup plus de dons et de demandes de parents ayant des enfants amputés. Depuis, Lames de Joie ne se cantonne plus uniquement à la région Hauts-de-France mais s’adresse à tous les enfants français. Nous avons également reçu des soutiens de clubs sportifs qui organisent des manifestations sportives autour de nous… A ce jour, nous avons prêté 10 lames à des bénéficiaires et nous avons 25 demandes en attente. »

Jean-Marie Pichard, Stade Poitevin Tennis de Table – vainqueur des trophées Sport responsable 2015 dans la catégorie « accessibilité » : « On nous en parle encore aujourd’hui. Notre victoire aux trophées Sport responsable a été un événement marquant dans la vie de notre club. L’effet Zidane a joué mais pas que puisque nous avons bénéficié, grâce à Generali, d’une reconnaissance nationale et régionale avec notamment un passage en direct dans notre journal de France 3 qui a été beaucoup vu. Depuis, nous sommes passés de 311 à 384 licenciés. Nous avons maintenant un label « handisport » et nous continuons nos activités auprès de tous : les personnes handicapés, les jeunes, les enfants ou encore les personnes en situation carcérale. »

Hakim Djelouat, USC Bonneuil – vainqueur des trophées Sport responsable 2015 dans la catégorie « insertion et reconversion » : « L’opportunité de s’entretenir avec Zinedine Zidane a été un moment très fort pour notre club. Depuis notre trophée, nous avons poursuivi nos actions à savoir mettre l’humain au centre de nos activités sportives comme le handball, le handisport, le basket ou encore le football en salle. Nous intervenons maintenant une à deux fois par semaine en prison auprès de détenus afin de leur proposer surtout la pratique de sport – santé et de les aider, par exemple, dans l’obtention de diplôme pour être arbitre. »

Julien Hernandez, Internationale Soissonnaise – vainqueur des trophées Sport responsable 2014 dans la catégorie « insertion & reconversion » : « Cette distinction nous a fortement servi, il faut le dire. Par exemple, dans la continuité de ce trophée, nous avons reçu, en mars, un prix de la part de la Fondaction du Foot dans la catégorie « égalité des chances ». J’ai aussi l’impression que Sport responsable nous a permis d’être totalement légitimes. Nous sommes, en quelque sorte, devenus une marque sociale. Depuis ce trophée, nous continuons notre action auprès de jeunes footballeurs de 6 à 13 ans en les soutenant scolairement et en leur proposant des activités culturelles régulières. Le fait de recevoir un trophée des mains de Zinedine Zidane a eu évidemment un impact important pour un club de football comme nous. »

Les fédérations signataires de la charte du Sport responsable :

    • La Fédération Française d’Equitation
    • La Fédération Française de Golf
    • La Fédération Française de Volley-Ball
    • La Fédération Française de Cyclisme
    • La Fédération Française de Tennis de Table
    • La Fédération Française de Badminton
    • La Fédération Française de Football Américain
    • La Fédération Française de Sport d’Entreprise
    • La Fédération Française de Triathlon
    • La Fédération Française de Aïkido
    • La Fédération Française des Clubs Omnisports
    • La Fédération Française de Cyclotourisme
    • Le Syndicat des Arbitres du Football Elite

La charte du Sport responsable :

    • 1) Des actions en faveur de l'accessibilité de la pratique et des équipements à tous : financière/géographique/ liée au handicap, à la mixité sociale et intergénérationnelle...
    • 2) Des actions pour encourager une meilleure reconnaissance de la pratique féminine du sport en luttant contre toute forme de discrimination liée au genre dans la gestion, l'encadrement et la pratique de l'activité sportive
    • 3) Des actions de sensibilisation aux bons comportements pour préserver la santé et la sécurité des pratiquants, licenciés ou non : Lutte contre le dopage, rappel des gestes à effectuer pour prévenir les blessures et accidents, enseignement des bénéfices du sport pour la santé...
    • 4) Des actions en faveur de pratiques éco responsables: au sein du club, dans l'organisation des événements, dans la gestion et l'utilisation par le club des équipements sportifs et des lieux de pratique: éco mobilité dans les transports, limitation de la consommation des ressources, réduction des déchets, réintégration de la biodiversité, achats responsable, éco-communication...
    • 5) Des actions en faveur de l'insertion et de la reconversion des sportifs (de tous âges) suivi des performances scolaires et sportives, programmes de formation/reconversion/insertion professionnelle...
    • 6) Des actions pour promouvoir l'esprit sportif en faisant partager aux pratiquants et aux publics les valeurs du sport telles que le respect des règles, le civisme, le sens du collectif et la non violence, mais aussi en considérant la pratique sportive comme l'apprentissage de la vie en société.
Retour en haut

Sporsora

Newsletter

Partenaires